dark mode light mode Rechercher Site web Degomme-Boccard Menu
Rechercher

Les premiers pas dans l’usinage avec Degomme Boccard

Nos clients sont à l’honneur…

Échange avec Damien GRAN de la société DAMIUS : comment l’intégration de l’usinage s’inscrit dans la stratégie Made in France de ce fabricant de tricycles ?

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Degomme Boccard au salon Global Industrie en 2023 ?

Bien sûr. Nous sommes allés au salon Global Industrie pour explorer les options de machines d’usinage disponibles. L’idée était d’internaliser ce savoir-faire au sein de notre entreprise. Cela faisait quelques années que ce sujet devenait de plus en plus pertinent pour nous, et nous avions pris la décision d’étudier les offres avant de nous lancer.

Nous venions également de déménager dans un tout nouveau bâtiment plus grand, ce qui nous permettait d’internaliser l’usinage. Nous faisions déjà l’assemblage intégral du tricycle, la soudure des cadres, et nous fabriquons nos roues (rayonnage). L’usinage était donc la prochaine étape logique.

Damien GRAN de la société DAMIUS

MAZAK ne faisait pas partie de votre pré-sélection initiale.
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi et comment cela a changé ?

Au départ nous pensions que leurs machines étaient surdimensionnées pour nos besoins et hors de notre budget. Leur stand à Global Industrie était imposant, ce qui nous a donné l’impression que leurs produits ne correspondaient pas à nos moyens.

Nous avions une préférence pour les machines françaises afin de rester en accord avec notre positionnement “made in France”. En fin de journée, alors qu’il nous restait du temps, nous avons décidé de visiter le stand de MAZAK. Malgré notre taille modeste et notre potentiel limité, nous avons été bien accueillis.

Comment s’est déroulée la suite des échanges avec MAZAK ?

Nous avons été orientés vers le commercial régional, Valentin Fouillot, qui a rapidement compris nos besoins et nous a fait une proposition. Le prix était plus élevé que ce que nous avions envisagé, mais la relation avec Valentin a été excellente. Il nous a apporté un accompagnement très précieux, ce qui était important pour nous, car nous n’étions pas des experts en usinage. Nous recherchions un véritable partenaire, et c’est ce que nous avons trouvé chez DEGOMME BOCCARD.

« Le suivi, tant avec MAZAK qu’avec DEGOMME BOCCARD, nous assure une maitrise de notre programmation en toute confiance. L’accompagnement dont nous bénéficions est hyper réactif, nous sommes supers contents ! » 

Quels ont été les résultats de votre étude financière sur l’amortissement de la machine ?

Après avoir fait nos calculs, nous avons constaté que l’amortissement de la machine sur plusieurs années avait peu d’impact sur le prix des pièces.

Nous apportons de la valeur ajoutée à nos pièces, donc investir dans la sécurité et la qualité d’une marque était crucial. En parlant avec des usineurs, nous avons également appris que la valeur des machines MAZAK ne se dépréciait pas ou peu avec le temps. Ainsi, l’impact du coût de la machine sur le prix des pièces étant faible et sa valeur à la revente stable, notre choix s’est porté sur MAZAK.

Quel a été l’impact de cette décision sur votre entreprise ?

Bien que le coût initial soit plus élevé, cet outil est devenu un atout pour notre recrutement. MAZAK est une marque de prestige qui attire. Nous avons un QT 250 MSY depuis six mois à peine, et la relation avec Degomme Boccard est excellente. Valentin, notre commercial, est très impliqué.

Nous avons également eu besoin de leur aide pour préparer la programmation des pièces. Étant donné que nous ne sommes pas du métier, nos demandes étaient spécifiques mais les délais ont été un peu plus longs que prévu. Néanmoins, nous sommes très satisfaits de notre décision.

Merci pour cet entretien et pour avoir partagé votre expérience.

Merci à vous. C’était un plaisir de partager notre parcours.

DAMIUS en quelques lignes

DAMIUS est un fabricant de tricycles, spécialisé dans la production de modèles adaptés aux personnes à mobilité réduite. À l’origine, Damien GRAN était revendeur de vélos d’une marque généraliste espagnole sur internet. Il a rapidement constaté une forte demande pour les tricycles, un marché qu’il a découvert et pour lequel il a développé une véritable passion, reconnaissant son importance et son impact émouvant.

La principale clientèle de DAMIUS comprend les personnes souffrant de handicaps, les victimes d’accidents, les jeunes et les moins jeunes ayant des problèmes d’équilibre, notamment après un AVC. Le tricycle offre une stabilité essentielle et aide ces individus à retrouver confiance en leur équilibre. Pour les personnes âgées, il constitue un véritable moyen d’autonomie et de mobilité.

Après avoir vendu des tricycles de marques étrangères, Damien GRAN a rapidement identifié les limites du service après-vente, en particulier en ce qui concerne les pièces détachées. Ainsi, fin 2016, il a décidé de créer sa propre marque, DAMIUS, en mettant l’accent sur le « made in France », le service après-vente, la personnalisation des vélos et la livraison des tricycles montés pour faciliter leur utilisation. 

Les tricycles DAMIUS sont vendus exclusivement via internet, garantissant un service direct et personnalisé à chaque client.

https://www.damius.com/fr/